Respect et équilibre

Le vin est la finalité et pour qu'il soit beau et sincère, il faut qu'il provienne d'une culture et d'une démarche respectueuse dans sa globalité. C'est ma philosophie.

C'est pourquoi il était impensable pour moi de ne pas inscrire l'ensemble de mon vignoble dans une démarche responsable et écologique.

Respecter la nature, y compris dans l'exploitation d'une culture, est la garantie pour qu'elle vous le rende en bien.

Limiter l'impact de sa culture, s'inspirer du vivant, rendre à la nature des sols autrefois sur exploités.  

La meilleure manière de lutter contre le déséquilibre qui entraîne l'apparition de maladie et de ravageurs de la vigne est de limiter et éviter l'utilisation d'intrants et de bouleversements. Trouver et utiliser des alternatives naturelles pour les remplacer et préserver les lieux.

Le domaine, dès sa première année et dans son intégralité, sera converti en agriculture biologique  et conscient qu'il s'agit du minimum, d'autres techniques encore plus poussées dans la démarche seront entreprises comme la Biodynamie, le non labour, l'agroforesterie et la présence animale.

Un terroir et des fruits préservés sont indispensables à leur expression

Fort logiquement, les vendanges se feront manuellement, gage de qualité (pas de triturations, vendanges entières...) et pas de destruction (vignes/sols) liées à la machine.

Sans oublier les rapports humains et les moments conviviaux des vendanges !